Suite à la fermeture de 32 magasins sur 34 au soir du 31 janvier 2021, en réaction aux annonces gouvernementales, l’enseigne Ikea a connu une baisse d’activités et de chiffre d’affaires en France en février, par rapport à ses résultats constatés en janvier.

Néanmoins, selon une étude publiée par Paylead France dont vous pouvez trouver le lien ci-dessous, le géant du meuble est plutôt parvenu à limiter les dégâts par rapport aux prévisions initiales.

On peut identifier deux raisons majeures qui l’expliquent et qui sont le fruit d’un travail en amont effectué par Ikea au cours des dernières années : la poussée du digital d’abord, la diversification des solutions de livraison ensuite.

Si les ventes sur le site ikea.fr ont plus que doublé entre la dernière semaine de janvier et la première de février, on peut rappeler que ce mouvement a été amorcé en 2019, année durant laquelle l’enseigne suédoise a ouvert sa plateforme web aux transactions en ligne. Pour l’année 2020, le digital pesait pour 15% du chiffre d’affaires total d’Ikea dans l’Hexagone.

La logistique et l’expérience post vente en général se sont également améliorées, conséquences de la crise sanitaire tout autant que d’une politique enclenchée par le groupe il y a déjà quelques années et visant à diversifier les moyens d’accès au produit physique, une fois la commande passée.
On citera entre autres initiatives l’expansion de la livraison à domicile, la mise en place du service Click & Collect effectué sur les parkings des magasins Ikea, et l’ouverture en France de 150 points relais pour la livraison de commandes volumineuses et de 8.000 points relais pour les petits colis.

Source : blog.paylead.fr/ikea-mise-sur-la-puissance-de-son-experience-client-pour-traverser-la-tempete/

Ikea compense la fermeture de ses magasins par le développement de son offre digitale et la diversification des options de livraison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *